Partager

Robinson Crusoé : l'histoire vraie...

 
Par Rafadam. Actualisé: 16 janvier 2017
Robinson Crusoé : l'histoire vraie...

L'histoire vraie d'Alexandre Selkirk ou encore Alexandre Selcraig, un marin écossais, a inspiré le roman de Daniel Defoe et le personnage de Robinson Crusoé (1719), un classique de la littérature d'aventure. Ce personnage historique est né en 1676 en Écosse et mort en 1721 dans l'actuel Ghana, à Cape Coast.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Les grands écrivains français qui ont marqué l'Histoire

Alexandre Selkirk

Alexandre Selkirk est un jeune adulte indiscipliné: à 19 ans, il est cité à comparaître pour conduite indécente dans une église. Il ne se rend pas à son jugement, ayant pris la mer... C'est ainsi qu'il débute sa carrière de marin.

En 1703, il rejoint des corsaires dans le Pacifique. Ces corsaires travaillent pour un dénommé William Dampier. Il est nommé navigateur, poste intermédiaire entre les sous-officiers et les officiers.

Après plusieurs batailles en mer, le navire sur lequel vogue Selkirk est en mauvais état. L'équipage fait escale dans l'archipel Juan Fernandez. Alexandre veut le réparer avant le retour en Angleterre mais le capitaine refuse. Sous le coup de la colère, Alexandre refuse de poursuivre et demande à ce qu'on le laisse sur l'île Mas-a-Tierra, à 600 km des côtes chiliennes.

On le laisse sur l'île et le navire repart sans lui. Alexandre Selkirk avait vu juste quant à la nécessité des réparations, car le bateau coulera par la suite... Mais Selkirk, alias Robinson Crusoé, pensait qu'un autre navire passerait bientôt dans les parages et le ramènerait en Europe. Grossière erreur...

Comment Alexandre Selkirk a survécu son l'île ?

Alexandre Selkirk a survécu seul 4 ans et douze jours sur l'Île. Il ne possédait que le matériel suivant :

  • fusil (mousquet)
  • poudre à canon
  • quelques vêtements
  • outils de charpenterie
  • corde
  • quelques livres

À cause des cris provenant du centre de l'île, Alexandre Selkirk alias Robinson Crusoé resta d'abord proche du rivage, pensant qu'il s'agissait de bettes féroces. Au cours de cette période, il se nourrit surtout de crustacés, scrutant l'océan avec l'espoir d'y voir passer un navire. À la saison des amours, les lions de mer se réunissent sur le rivage, ce qui produit un bruit assourdissant, ce qui contraint Alexandre Selkirk à chercher de la tranquillité à l'intérieur de l'île.

Son quotidien s'améliore : l'intérieur de l'île est synonyme de nourriture variée. Il existe des chèvres sauvages (arrivés par l'intermédiaire de marins qui l'ont précédé), qui lui donnent de la viande et du lait. Il trouve aussi des légumes et des épices (dont du chou, des navets et des baies). Au début il chassa les chèvres au fusil, mais sa réserve de poudre étant limité, il vint à les chasser au couteau. Au cours d'une de ses sorties de chasse, Alexandre Selkirk se blesse et reste inconscient une journée. Sa proie amortit sa chute et lui évite la mort de justesse.

La nuit Alexandre Selkirk peut dormir à peu près tranquillement. Il se fait attaquer par des rats. Pour remédier au problème, il domestique des chats sauvages ou dort près d'eux. Le marin construit deux cabanes et pour éviter de sombrer dans la folie dont sont victime les hommes restés seuls trop longtemps, se met à lire : il trouve dans ses livres un certain réconfort et il peut ainsi conserver son anglais.

Après deux ans de vie sur l'île, un navire espagnol passe. Mais Alexandre doit s'enfuir pour éviter la pendaison, sort réservé aux pirates et à certains opposants à la couronne d'Espagne. Deux ans plus tard, un navire anglais débarque enfin sur l'île : il s'agit d'un des bateaux corsaires de William Dampier, son employeur. Alexandre Selkirk, qui connaît l'île sur le bout des doigts, aide les marins atteints de scorbut et devient ami avec le capitaine Woodes Rogers.

Ainsi a survécu Alexandre Selkirk... et ainsi naquit le personnage de Robinson Crusoé

Le personnage de Robinson Crusoé

Alexandre Selkirk voguera aux côtés de Rogers, qui relatera le premier l'histoire vraie et extraordinaire. En 1711, revenu à Londres sans un sou, le marin rencontre l'écrivain Richard Steele qui écrira aussi l'histoire vraie de Robinson Crusoé. Mais la vie sur le continent, dans la société des hommes, ne lui convient guère. Habitué à être seul et en mer, il reprend le large et mourra de la fièvre ou de la noyade (on ne sait pas bien) près des côtes africaines.

En hommage au marin écossais et au personnage de Robinson Crusoé qu'il inspire à Daniel Defoé, l'île Mas-a-Tierra est rebaptisée l'Île Robinson Crusoé. Elle est proche d'une autre île portant le nom d'Alexandre Selkirk.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Robinson Crusoé : l'histoire vraie..., nous vous recommandons de consulter la catégorie Travaux manuels et temps libre.

Écrire un commentaire sur Robinson Crusoé : l'histoire vraie...

Qu'avez-vous pensé de notre article?

Robinson Crusoé : l'histoire vraie...
Robinson Crusoé : l'histoire vraie...

Retour en haut